Les différentes techniques de la blépharoplastie supérieure, font référence au traitement des paupières pour supprimer les disgrâces héréditaires ou dues à l’âge.

Qu’est-ce que la blépharoplastie?

Il s’agit, d’une chirurgie esthétique permettant de diminuer les signes de vieillisse sur les paupières. En remplaçant l’aspect fatigué du regard par une apparence plus reposée et détendue. elle permet d’ouvrir le regard à l’aide d’une subtile correction de l’excès de peau des paupières supérieures.

La blépharoplastie supérieure et la blépharoplastie inférieure, sont sollicitée par tout homme âgée de 35 ans et plus. si ce dernier présente un excessif relâchement de peau autour des yeux. Ceci est du fait processus de vieillisse ou du gonflement des yeux à cause d’un œdème ou des allergies oculaires.

Un examen ophtalmologique spécialisé, permet de dépister toute éventuelle pathologie oculaire comme l’insuffisance des larmes.

Champ d’intervention de la blépharoplastie

La blépharoplastie, traitent les disgrâces qui apparaîtront sur les paupières supérieures, inférieures, voire les quatre paupières à la fois.

En fait, les paupières supérieures sont lourdes et tombantes, avec un excès de peau formant un repli plus ou moins marqué.

Les paupières inférieures, sont affaissées et flétries avec de petites rides horizontales consécutives à une distension cutanée.

Blépharoplastie supérieure, est-elle être prise en charge par la Sécurité Sociale?

Si la blépharoplastie est une chirurgie de nature esthétique ne pouvant pas être prise en charge par l’assurance maladie.

la blépharoplastie supérieure en particulier est prise en charge par la Sécurité Sociale.

En effet, elle corrige les paupières dite «tombantes» suite à un affaissement cutané du fait de  l’âge. Il est accentué, par des facteurs externes tels que le tabac, les UV artificiels et l’exposition au soleil.

Ainsi, il s’agit d’une réelle gêne empêchant le bon fonctionnement des paupières supérieures. ces paupières vont recouvrir la pupille gênant le champ de vision.

Sachant, que la Sécurité Sociale ne prend en charge que les frais d’hospitalisation.